Exposition | 21.03. - 10.10.2021

GAMES

Pour la visite de GAMES, étant donné la forte affluence, un système de billets par tranche-horaires de max. 30 minutes a été mis en place (uniquement pour cette exposition). Il est recommandé de réserver son billet d’entrée en ligne sur notre site web. Ce billet vous donne également accès au reste du musée durant toute la journée.

Pour la visite des autres expositions Indiennes, Prêts à partir? et Noblesse Oblige!, les billets s’achètent sur place sans restrictions d’accès.

Exposition

Qui n’a pas entendu parler de Fortnite, Mario Bros. ou Minecraft? Avec plus de 2,7 milliards de joueurs dans le monde et un chiffre d’affaires de presque 160 milliards de dollars, l’industrie du jeu vidéo est devenue plus importante que celle de Hollywood. Avec son exposition temporaire GAMES, le Château de Prangins vous présente l’histoire des jeux vidéo depuis leur début dans les années 70 jusqu’à nos jours. GAMES suit le développement des jeux vidéo d’un point de vue historique ainsi que technique et vous invite à jouer à Asteroids et Space Invaders sur les bornes d’arcades, mais aussi aux jeux vidéo développés en Suisse. L'exposition est complétée par plusieurs approfondissements liés à des sujets tels que l’industrie suisse du jeu vidéo, l’addiction des jeunes ou les scènes de violence dans certains jeux. Tout au long de la durée de l’exposition, le Château de Prangins proposera des soirées thématiques, des après-midis gaming et autres rendez-vous à ne pas manquer. Ils pourront également explorer des archives de la RTS et regarder des émissions en lien avec la thématique de l’exposition.

Let's play!

Activités pour le public

sa 20.3.2021

17:00 – 19:00 h

Manifestation

Vernissage online - GAMES

di 21.3.2021

09:00 – 18:00 h

Manifestation

Tournoi Esport Hearthstone (online)

di 28.3.2021

14:00 – 16:30 h

Manifestation

Après-midi Retrogaming

sa 17.4.2021

13:00 – 17:00 h

Manifestation

Après-midi Retrogaming

di 18.4.2021

10:00 – 16:00 h

Manifestation

Journée Retrogaming

di 25.4.2021

14:00 – 16:30 h

Manifestation

GAMES - Speed dating

di 20.6.2021

14:00 – 17:00 h

Manifestation

Après-midi châteaux et jeux vidéo

je 26.8.2021

20:45 – 23:00 h

Manifestation

Cinéma Open Air

ve 27.8.2021

20:45 – 23:00 h

Manifestation

Cinéma Open Air

sa 28.8.2021

20:45 – 23:00 h

Manifestation

Cinéma Open Air

je 2.9.2021

18:30 – 19:30 h

Annulé

Manifestation

Soirée au musée - GAMES

je 16.9.2021

18:30 – 19:30 h

Annulé

Manifestation

Soirée au musée - GAMES

je 23.9.2021

18:30 – 19:30 h

Annulé

Manifestation

Soirée au musée - GAMES

je 30.9.2021

18:30 – 19:30 h

Manifestation

Soirée au musée - GAMES

je 7.10.2021

18:30 – 19:30 h

Annulé

Manifestation

Soirée au musée - GAMES

Venez passer des moments passionnants, ludiques, inspirants, instructifs ou amusants au Château de Prangins! Une large panoplie d'activités, spécialement imaginées et conçues pour différents types de publics et de groupes, vous y est proposée.

Une équipe expérimentée et enthousiaste vous attend.

Des visites guidées privées sont possibles pendant ainsi qu'en dehors des heures d'ouverture.

Inscription

 

deux semaines à l’avance

Durée

 

60 minutes, autres offres sur demande

Participants

 

25 personnes au max.

Langues  

Allemand, français, italien et anglais. Autres sur demande.

Coûts

 

 

CHF 120 pour la visite guidée, plus l’entrée à tarif réduit de CHF 8 par personne.

Entrée libre pour les enfants et les jeunes jusqu’à 16 ans.

Écoles

En lien avec le Plan d'études romand (PER)
Disciplines concernées : Français, Sciences humaines et sociales, Mitic, Arts visuels, Mathématiques et Langues
Age: dès 8 ans


Dossier réalisé par Florence Quinche, HEP Vaud

 

Articles sur le blog

Alexander Rechsteiner

1. avril 2020

Le pire jeu vidéo de tous les temps

Édité en 1982 par Atari, «E.T. – The Extraterrestrial» est largement considéré comme le pire jeu vidéo de tous les temps et illustre le naufrage de l’entreprise qui avait inventé la machine à jeux vidéo.

Plus…

Mascha Tobe

18. mars 2020

Apprentissage ludique

D’«Oregon Trail» à «Assassin’s Creed Educational Mode»: une brève histoire des jeux vidéos en classe.

Plus…

Alexander Rechsteiner

29. janvier 2020

L’histoire des jeux vidéo

Faire manger des points à Pac-Man, libérer la princesse avec Mario et Luigi ou encore éliminer ses ennemis dans Fortnite… les jeux vidéo marquent depuis près de trois générations l’enfance de millions de personnes. Retour sur cinquante ans d’histoire.

Plus…
Tous les articles du blog

Médias

GAMES

Château de Prangins | 21.3.2021 - 10.10.2021
Date de publication 11.3.2021

Qui n’a pas entendu parler de Fortnite, Mario Bros. ou Minecraft? Avec plus de 2,7 milliards de joueurs dans le monde et un chiffre d’affaires de presque 160 milliards de dollars, l’industrie du jeu vidéo est devenue plus importante que celle de Hollywood. Avec son exposition temporaire GAMES, le Château de Prangins – Musée national suisse présente l’histoire des jeux vidéo depuis leur début dans les années 70 jusqu’à nos jours. GAMES suit le développement des jeux vidéo d’un point de vue historique ainsi que technique et invite les visiteurs à jouer à Asteroids et Space Invaders sur des bornes d’arcades, et à découvrir des jeux vidéo développés en Suisse. Ils pourront également explorer des archives de la RTS et regarder des émissions en lien avec la thématique de l’exposition.

En quelques décennies, les jeux vidéo sont passés d’un gadget scientifique développé dans des universités américaines à un secteur économique mondial. Un tiers de la population planétaire se livre de nos jours aux jeux vidéo de manière régulière. Cette branche, relativement jeune, dont le chiffre d’affaires s’élève à près de 160 milliards de dollars, connait plus de succès que l’industrie cinématographique d’Hollywood. En 2020, on parle même d’un «boom coronavirus» avec une augmentation des dépenses dans le gaming de près de 40% comparé à 2019.

La fascination pour les jeux vidéo a émergé aux États-Unis dans les années 1950. William Higinbotham a permis à tous les allergiques du sport de jouer au tennis, confortablement assis sur leur canapé. Dans les années 1970, les jeux vidéo sont devenus un facteur économique non-négligeable. Les jeux électroniques ont gagné les salons et sont alors commercialisés comme une activité en famille dans les espaces privés ainsi que publics. Cela a marqué le début d’un âge d’or: celui des jeux d’arcade avec entre autres Pac-Man ou Space Invaders. Une décennie plus tard, les premières LAN-parties voient le jour. Des joueurs se réunissent et connectent leur ordinateur au réseau local pour jouer ensemble à des jeux vidéo. Dans le même temps, l’industrie de l’ordinateur développe des appareils portables permettant de jouer en ligne. Au début du nouveau millénaire, les jeux vidéo sont associés à la réalité virtuelle et il devient dès lors possible de vivre une expérience inédite: plonger entièrement dans les univers des jeux.

Le fait que les jeux vidéo soient devenus un facteur économique mondial s’est très tôt accompagné d’aspects négatifs tels que le sexisme ou racisme véhiculé par certains jeux ou le risque d’addiction des jeunes joueurs. Cette dernière thématique sera abordée lors d’une conférence donnée par Niels Weber le 30 septembre dans le cadre des «Soirée au musée» au Château de Prangins.

L’exposition GAMES retrace le développement du jeu vidéo à travers les décennies. Les visiteurs pourront non seulement suivre cette évolution, mais également jouer sur des anciens ordinateurs, des consoles de jeu obsolètes et surtout se lâcher sur de bonne vieilles bornes d’arcades.

Un programme de médiation culturelle avec petits-déjeuners en familles suivi de la découverte de l’exposition et de moments de jeux, des après-midi gaming, des rencontres avec des psychologues, neurologues, créateurs de jeux et autres, donneront la possibilité aux visiteurs de rencontrer des acteurs de l’industrie suisse du jeu vidéo et d’approfondir des sujets tels que l’addiction des jeunes, les compétences cognitives développées par les joueurs ou les scènes de violence dans certains jeux. Toutes les informations détaillées: www.chateaudeprangins.ch.

Commissaires d’exposition: Helen Bieri Thomson, Selina Stuber

Images

Affiche officielle de l'exposition temporaire GAMES

Affiche officielle de l'exposition temporaire GAMES

Musée national suisse

Image de l'exposition temporaire GAMES

Image de l'exposition temporaire GAMES

Musée national suisse

Image de l'exposition temporaire GAMES

Image de l'exposition temporaire GAMES

Musée national suisse

Image de l'exposition temporaire GAMES

Image de l'exposition temporaire GAMES

Musée national suisse

Image de l'exposition temporaire GAMES

Image de l'exposition temporaire GAMES

Musée national suisse

Image de l'exposition temporaire GAMES

Image de l'exposition temporaire GAMES

Musée national suisse

Image de l'exposition temporaire GAMES

Image de l'exposition temporaire GAMES

Musée national suisse

Image de l'exposition temporaire GAMES

Image de l'exposition temporaire GAMES

Musée national suisse

Tatiana Oberson

Responsable communication et marketing

Château de Prangins +41 22 994 88 68 tatiana.oberson@museenational.ch

Impressum

  • Direction générale: Andreas Spillmann
  • Direction du Château de Prangins: Helen Bieri Thomson
  • Direction du projet et commissaire d’exposition: Helen Bieri Thomson, Selina Stuber
  • Scénographie et graphisme: Oxyde, Laurent Clément et Blaise Magnenat, Lausanne
  • Graphisme key visual: Roli Hofer, Zürich
  • Graphisme bornes interactives: Etter Studio, Zürich
  • Mobilier d'exposition, peinture et impressions: Décopub, Lausanne
  • Technique: Philippe Humm (dir.) et André Schärer
  • Éclairage: André Schärer
  • Internet, informatique et production des multimédias: Thomas Bucher, Pasquale Pollastro, René Vogel (dir.)  
  • Interviews: Florence Grivel, journaliste culturelle
  • Enregistrements: Texetera, Eric Turnheer
  • Traductions: Maya Haus, Marco Marcacci, Alessia Schiavon, Geoffrey Spearing, Sandra Wyss
  • Lectorat: Laurence Neuffer, Ludivine Proserpi
  • Finances: Odile Rigolet (dir.) et Jacqueline Naepflin
  • Service juridique: Beatrice Käser
  • Publics et développement: Catherine Vermeil (dir.), Madeleine Wüthrich
  • Communication et marketing: Tatiana Oberson (dir.) et Sylvie Nickbarte
  • Accueil du public: Susanne Hurschler, Véronique Laurent Kamdem et Anita Rachetta Bays
  • Médiation culturelle et événementiel: Ana Vulic (dir.), Marie-Dominique de Preter (dir. ad interim), Céline Allard, Ines Berthold, Hubert Bolo, Susanna Bühler, Sylvie Gobbo, Mirta Grüter, Susanna Hurschler, Debra Kinson, Hester Macdonald, Muriel Marchese, Sylvie Nickbarte, Nathalie Pellissier, Killian Perret-Gentil, Matthieu Péry, Ludivine Proserpi, Heidi Rasmussen, Stéphane Repas Mendes, Marie-Claire Romanet, Sian Sibley, Laura Weber, Valérie Zanani, Fares Zemzemi
  • Surveillance et sécurité: Jean-Pierre Bays, Damien Becker, Mohamed Bouchatta, Raphaël Conrad, Mark Goldschmid, Jean-Claude Hunsinger, Priscilla Repond et Pedro Schreyer
  • Partenariats: HEAD - Genève, RTS Culture

Remerciements
Le Musée national suisse remercie les institutions, les spécialistes et les nombreuses personnes qui ont apporté leur concours à l'exposition GAMES.

  • Daphné Bavelier, Université de Genève
  • Joël Billieux, Université de Lausanne
  • Stanislas Bürki, RTS
  • Varen Casoli, Musée Bolo
  • Florence Grivel, journaliste culturelle
  • Alex Harb, scénographe de l'exposition à Zurich
  • Michael Kempf, commissaire d'exposition à Zurich
  • David Javet, Gamelab, Université de Lausanne
  • Alexia Mathieu, HEAD-Genève
  • Daniella Perren, Musée Bolo
  • Marc Reymond, RTS Archives
  • Marielle Rezzonico, RTS Archives
  • Yannick Rochat, Gamelab, Université de Lausanne
  • Ivan Urendez, consultant
  • Niels Weber, psychologue spécialisé en hyperconnectivité
  • Bettina Wegenast, développeuse du projet «Myosotis-Games»